Zoom : métiers du Conseil en Recrutement

Durée 2 min

banniere_zoom_recrutement.png

Quelle est l’essence du métier de Conseil en Recrutement ?

Le contact est la base de ce métier. Le relationnel est ce qui en fait d’ailleurs la richesse humaine et ce qui le rend passionnant. On ne peut pas exercer ce métier si on n’a pas la curiosité et le goût des autres. On y déploie toute la palette de l’intelligence relationnelle : il faut à la fois avoir du flair, faire preuve de diplomatie comme de fermeté selon les situations, être en mesure de s’adapter et de comprendre rapidement son interlocuteur.

Quel est le profil type pour exercer ce métier ?

Il existe une grande diversité de profils : on peut autant avoir une formation généraliste du type « Administration Economique et Sociale » que suivre un parcours RH plus pointu. Mais on aussi avoir suivi un cursus plus expert et devenir Conseil en Recrutement. Beaucoup de cabinets sont spécialisés sur des secteurs d’activité ou des métiers spécifiques : avoir en tant que consultant une expérience opérationnelle de ces sujets est un atout indéniable.

Quelle est la qualité principale pour être un bon Conseil en Recrutement ?

Avoir des qualités d’écoute et de l’empathie, tant pour les candidats que pour les entreprises clientes, est fondamental. Pour pouvoir poser les bonnes questions, un recruteur doit pouvoir écouter et décrypter les réponses. S’adapter au profil que l’on a en face de soi est important aussi : dans certains cas, face à des réponses abstraites et floues, il faut rebondir, relancer, préciser. On n’adoptera pas non plus la même posture selon que l’on est face à une personnalité émotive et timide ou logique et pragmatique. Enfin, la communication paraverbale joue aussi un rôle : non-dits, gestes, attitudes, regards... le corps dit beaucoup de choses d’une personne. Le tout, étant au préalable, d’instaurer un climat de confiance propice à l’échange. L’intelligence émotionnelle et la psychologie sont des qualités relationnelles à développer lorsque l’on exerce ce métier.

Quelles sont les autres qualités ou compétences à avoir ?

La persévérance est importante notamment pour le poste de chargé de recherche qui est souvent la voie d’entrée pour les jeunes diplômés dans les cabinets de conseil en recrutement car trouver le bon candidat ne se fait pas toujours du premier coup. Mais cela permet au fil de l’eau de se constituer un vivier de talents. Le recruteur doit également avoir un sens commercial. Dans la phase de prospection comme de rencontre des candidats, il faut être capable de leur donner envie de postuler à l’offre d’emploi et de rejoindre l’entreprise tout en restant bien sûr honnête. Et ce d’autant plus sur certains métiers en tension comme ceux de l’informatique où les candidats sont sur-sollicités.