#ClichésRevisités : Agathe à l'heure du BIM

Durée 2 min

Découvrez la BD qui vous fera oublier vos clichés sur les métiers du BIM : une BD réalisée par CINOV avec le soutien d'Atlas.

Découvrez la BD
Agathe BD

 

A la suite de son alternance, Agathe est embauchée comme BIM Manager. Son premier projet : la construction de serres à Roland-Garros ! A travers cette BD, déconstruisons des clichés sur les métiers du BIM

1. Il faut faire une grande école pour devenir ingénieur

Tous les ingénieurs ne sortent pas de grandes écoles. Ce qui fait la différence pour les entreprises, ce sont les qualités personnelles : curiosité, ouverture d'esprit, motivation ...

Ingénieur ingénieux

2. L'alternance c'est pour les métiers manuels

Le recours à l'alternance se développe dans tous les métiers et notamment dans les métiers de prestations intellectuelles ! Les entreprises ont tout intérêt à recruter par ce biais pour ainsi former les apprentis qui seront de suite opérationnels une fois embauchés.

différents types d'alternance

3. C'est un monde d'hommes

Les métiers du numérique et de l'ingénierie sont plus masculins que la moyenne mais le secteur tend à se féminiser. De nombreuses initiatives existent pour attirer les femmes vers les métiers de l'ingénierie.

Femmes ingénieurs

4. Dans ces métiers, tu passes la journée seule derrière ton ordinateur

Travailler dans le numérique ou dans l'ingénierie c'est être en constant échange avec les différents experts de l'équipe pour mener à bien des projets, interagir avec les clients ou encore se déplacer sur les chantiers.

Sur chantier

5. On ne fait pas carrière dans les petites sociétés

Les petites entreprises ont tout autant à offrir que les grands groupes. Les structures réduites permettent de toucher à tout, en suivant des projets de A à Z. 

Des responsabilités dans les petits groupes

6. Travailler en tant que sous-traitant ce n'est pas très valorisant

Travailler en tant que sous-traitant, ce n'est pas avoir moins de valeur. Au contraire, si une entreprise fait appel à un sous-traitant c'est qu'elle recherche son expertise.

7. Les petites entreprises n'ont jamais de gros marché

C'est faux ! Les compétences pointues et spécifiques des petites entreprises sont souvent recherchées par les grands groupes.

Participer aussi à de gros projets

8. L'international, c'est pour les grands groupes

Les petites sociétés travaillent aussi sur des projets internationaux, à l'ère d'internet pas besoin d'avoir une antenne sur place !

Travailler à l'international