Départ à l’étranger : mode d’emploi

#étudiant #étranger #erasmus
Partager
facebook twitter

Vous avez été sélectionné pour étudier dans un pays étranger, et on vous félicite ! Ce voyage universitaire vous changera, et pour le meilleur, on vous le garantit. Sachez-le, un départ à l’étranger se prépare et Concepteurs d’Avenirs vous accompagne. Alors prenez des notes et réservez vos billets d’avion, illico presto.


Avant tout, soyez prévoyant


Il vous faut noter qu’il existe une sacrée différence entre un programme supervisé par Erasmus et un partenariat entre votre université et une université étrangère. Vous le lirez par la suite.

  • Assurez-vous de la reconnaissance de votre année à l’étranger par le système français. Si vous partez dans le cadre d’un échange Erasmus, c’est simple : vous n’aurez aucun droit d'inscription supplémentaire à régler et votre année universitaire sera validée, une fois les crédits ECTS (European Credit Transfer System) validés. Si vous êtes en école de commerce ou d’ingénieur, votre année sera comptabilisée si vous l’effectuez dans une des universités partenaires.
  • Posez des questions si vous êtes étudiant boursier, vous aurez sûrement droit à une compensation financière. Allez en parler au service scolarité de votre établissement.
  • Priorisez la partie "administrative" avant qu’il ne soit trop tard. Vérifiez la date d’expiration de votre passeport et demandez un visa si vous partez dans un pays comme les Etats-Unis. N’hésitez pas à contacter l’ambassade de France ou l’Alliance française, s’il vous manque des informations.
  • Choisissez l’assurance santé qui vous convient, c’est-à-dire celle qui couvre les risques liées à votre situation personnelle. On vous conseille de lire bien soigneusement les consignes affichées sur le site de votre établissement. Si vous avez la moindre question, vous pouvez aussi bien faire appel à un réseau étudiant local.
  • Prévoyez les risques sanitaires liés au pays d’accueil. Vous le savez déjà, mais il existe une sacrée différence entre un départ pour un an en Bolivie et un an en Italie. En cas d’accident, un rapatriement n’implique pas les mêmes complications. Par ailleurs, n’oubliez pas d’aller voir votre médecin 30 jours avant votre départ. Il pourra prévoir de nouveaux rendez-vous si besoin et si certaines vaccinations se révèlent obligatoires (contre la fièvre jaune, par exemple).
  • Listez vos dépenses prévisionnelles telles que le loyer et les frais variables comme la nourriture. Prenez en compte, la situation sur place : pour un an, vous n’aurez pas les mêmes besoins entre Londres et Madrid. Anticiper un budget donne plus de liberté au moment des prises de décision. Suivez bien votre plan prévisionnel, pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Si la monnaie n’est pas la même que votre pays d’origine, pensez également à prévoir un moyen rapide d’échange ou un compte dédié pour la période de votre voyage.


Maîtrisez la culture locale


Vivre dans un pays inconnu vous réserve parfois des surprises, alors pour éviter le choc culturel, voici ce qu’on vous a prévu :

  • Acculturez-vous à travers des conférences sur le pays, des ateliers de découvertes ou des entretiens individuels organisés par votre établissement. Prenez le temps de parler avec des étudiants qui ont vécu ce que vous vous apprêtez à vivre, ça vous donnera sûrement l’eau à la bouche. Vous aurez ainsi toutes les cartes en main pour vous familiariser avec ce nouvel environnement.
  • Misez sur vos références personnelles. Faites vos propres découvertes : lisez, déconstruisez vos aprioris, cherchez l’information. Prenez conscience des codes sociaux ; qu’il s’agisse de politesse ou de gestuelle, même les plus petits détails méritent votre attention. Intériorisez les spécificités locales pour mieux vous accoutumer une fois sur place. Par exemple, en Chine, si vous osez commenter le sujet du cours, votre attitude sera très mal perçue.
  • Suivez l’actualité de votre pays d’accueil. Vous pourrez vous immerger en temps réel via des médias locaux ou internationaux. Ils vous donneront un aperçu du contexte géopolitique. L’actualité peut aussi être un bon sujet de conversation pour engager la parole.



Prenez vos marques


  • Trouvez un logement : c’est votre priorité, ensuite vous pourrez vous installer et découvrir. Vous avez le choix, vous pouvez aussi bien vivre sur le campus, en colocation, seul ou louer une chambre chez l’habitant. On vous conseille de passer par une agence ou un site reconnu à l’international, ne prenez pas n’importe quel intermédiaire. Vous pouvez aussi bien faire confiance au bouche-à-oreille. Visitez toujours avant de signer le contrat, car vous pouvez être confronté à des personnes peu scrupuleuses. Si vous avez des difficultés à trouver l’appartement qui vous va, allez faire un tour sur Facebook et ses groupes d’étudiants : demandez un coup de pouce.
  • Prenez de l’avance et jetez un œil au contenu et à l’organisation de vos cours. De préférence, il faut que votre choix de matière vous intéresse, que le mode d’enseignement vous plaise et que vous soyez prêt à expérimenter de nouveaux modes d’évaluation. Vous allez sortir de votre zone de confort, et vous allez aimer ça !
  • Entourez-vous des bonnes personnes : c’est ce qui garantira votre épanouissement et votre intégration dans votre nouvelle vie. Grâce aux réseaux sociaux, il est facile de contacter et de rencontrer ceux qui feront partie de votre promo et cela, bien avant la rentrée. C’est rassurant, et vous aborderez l’année plus sereinement.

Et surtout profitez, un semestre ou une année à l’étranger vous fera assurément découvrir beaucoup de choses et grandir. C’est un moment important dans une vie. Vous apprendrez à vous connaître !


Plus d'actualités

Les secrets d’une candidature spontanée

#candidat #entreprise #emploi

Apprentissage : pourquoi les entreprises se lancent-elles dans l'aventure ?

#apprentissage #apprenti #entreprise #société

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter de Concepteurs d’avenirs

* = Champs obligatoires