L’acousticien au service de l’isolation des logements d’habitation| concepteurs d'avenirs

L’acousticien au service de l’isolation des logements d’habitation

Depuis le renforcement de la législation en matière de nuisances sonores, les ingénieurs et techniciens en acoustique sont devenus indispensables pour tous projets de construction, depuis les phases d'études en amont des chantiers jusqu'aux contrôles.
Partager
facebook twitter

8 français sur 10 sont préoccupés par les questions relatives au bruit, et aux nuisances sonores de leur habitation. 

En 2012, l’État a renforcé la réglementation acoustique des logements notamment pour ce qui concerne le contrôle des performances acoustiques en fin de chantier. 

Si la réglementation acoustique encadrant les logements existe depuis longtemps, elle n’était que très peu respectée. En 2012, l’État a donc renforcé sa législation, afin d’intégrer des études acoustiques pour toutes nouvelles constructions, et ce, dès les phases d’étude. Une avancée fondamentale car les problématiques acoustiques sont beaucoup plus difficiles à résoudre après la construction. Désormais, tout acquéreur peut demander au vendeur l’attestation de prise en compte de la réglementation acoustique, avant l’achat de son logement. 

Le rôle de l’acousticien, c’est d’accompagner toutes les équipes de conception, les architectes, les ingénieurs, et ensuite, les entreprises sur le chantier, pour assurer un confort optimal pour les futurs habitants, et faire respecter la loi.

En vidéo, découvrez l'exemple de l’intervention des acousticiens pour la construction d’un immeuble d’habitation, à proximité de l’aéroport de Roissy. Avec Élise Valadier, acousticienne

L’acousticien intervient dès le début des études de conception d’un immeuble. 


Aux côtés de l’architecte, il va définir les dimensions et les matériaux, qui vont être utilisés pour les fenêtres, les entrées d’air en façade, les planchers, les revêtements de sol ou encore les portes d’entrée. Car c’est là que les bruits se propagent, en particulier entre deux logements.

Dans les parties communes de l’immeuble, on installera par exemple un plafond acoustique, perforé, derrière lequel un matelas absorbant permet d’éviter que le bruit ne résonne trop.

Dans cet exemple, à côté de l’aéroport de Roissy, l’attention a été particulièrement portée sur la protection des bruits venant de l’extérieur. Avec par exemple des fenêtres acoustiquement performantes, des entrées d’air acoustiques, des coffres de volets roulants renforcés phoniquement, des isolants sous les parquets.

En plus des études et du suivi de chantier, depuis 2012, la loi impose à la fin de chaque chantier de construction qu’une équipe d’acousticiens effectue des mesures, afin de contrôler que les normes acoustiques ont bien été respectées, voire dépassées. 

Par exemple : 

  • Pour vérifier la bonne protection des bruits venants de l’extérieur, les acousticiens vont diffuser un bruit homogène de référence, le « bruit rose », et effectuer des mesures à l’intérieur, fenêtres fermées.
  • Pour vérifier l’isolation phonique des planchers, une machine à choc est utilisée.


Temps de réverbération dans l’espace, performance acoustique des façades, isolement des parties communes, etc. Ce sont ainsi des centaines de mesures qui vont être effectuées, afin de vérifier que l’immeuble est bien conforme aux différentes normes en vigueur.


Plus d'actualités

Les acousticiens pour mieux vivre ensemble : l’isolation d’un bar de nuit
La nuit il y a ceux qui se reposent et ceux qui font la fête. Le...
L’acousticien et les lieux de spectacle
Les acousticiens ont été aux premières loges de la conception de la...
Newsletter
Abonnez-vous à la newsletter de Concepteurs d’avenirs
* = Champs obligatoires